20 juillet 2017 / Save the Children organise une discussion interne sur les "Enfants Talibés"

Monday 26 March 2018

Save the Children Sénégal a tenu, ce 20 juillet 2017, une discussion interne sur les "Enfants Talibés" en présence des Directeurs du bureau régional et du bureau pays, ainsi qu'une quinzaine de staff des différents départements.

Le terme "Talibé" signifie en wolof disciple, adulte ou enfant, qui recherche auprès de son guide religieux l’éducation et l'élévation spirituelles (Garibou au Mali - Karembiiga au Burkina). Les enfants talibés passent de longues heures à mendier dans les rues, au lieu d'être à l'école coranique et sont exposés à des abus de toutes sortes, tels que l'exploitation (y compris sexuelle), la négligence, la maltraitance, etc. et n'ont pas accès à une éducation et à des soins de santé de qualité.
La question des "enfants talibés" est un sujet sensible, parce qu'ayant une forte connotation religieuse et culturelle et concerne un grand nombre d'enfants. Plus de 30,000 enfants âgés de 5 à 17 ans, dont 96.8% de garçons, ont été recensés dans la rue de Dakar en 2014, selon une étude de Human Rights Watch. De plus, 90% des enfants mendiants sont issus des écoles coraniques et la majorité d'entre eux viennent des pays voisins (surtout la Guinée-Bissau). Save the Children travaille depuis 2003 sur des approches innovantes et pousse en faveur d'une volonté politique qui réponde aux questions de protection de ces enfants, afin de mettre fin à ce problème. Une forte mobilisation des acteurs est nécessaire pour retirer les enfants des rues et des initiatives mieux concertées se poursuivent au Sénégal et dans la sous-région.

Le 20 juillet 2017, Save the Children Sénégal a tenu une discussion interne sur les "Enfants Talibés", en présence des Directeurs du bureau régional et du bureau pays, ainsi qu'une quinzaine de staff des différents départements. Le terme "Talibé" signifie en wolof disciple, adulte ou enfant, qui recherche auprès de son guide religieux l’éducation et l'élévation spirituelles (Garibou au Mali - Karembiiga au Burkina). Les enfants talibés passent de longues heures à mendier dans les rues, au lieu d'être à l'école coranique et sont exposés à des abus de toutes sortes, tels que l'exploitation (y compris sexuelle), la négligence, la maltraitance, etc. et n'ont pas accès à une éducation et à des soins de santé de qualité.
La question des "enfants talibés" est un sujet sensible, parce qu'ayant une forte connotation religieuse et culturelle et concerne un grand nombre d'enfants. Plus de 30,000 enfants âgés de 5 à 17 ans, dont 96.8% de garçons, ont été recensés dans la rue de Dakar en 2014, selon une étude de Human Rights Watch. De plus, 90% des enfants mendiants sont issus des écoles coraniques et la majorité d'entre eux viennent des pays voisins (surtout la Guinée-Bissau). Save the Children travaille depuis 2003 sur des approches innovantes et pousse en faveur d'une volonté politique qui réponde aux questions de protection de ces enfants, afin de mettre fin à ce problème. Une forte mobilisation des acteurs est nécessaire pour retirer les enfants des rues et des initiatives mieux concertées se poursuivent au Sénégal et dans la sous-région.
#SavetheChildren #Enfantsdelarue